cover


 

Francis Poictevin

SONGES

Édition présentée et annotée par Federica D’Ascenzo

ISBN 978-88-7916-608-9 - 15,5 x 22 cm - 2012



pp. 146 – € 20,50

Prezzo on line € 17,43 - Sconto 15%  Acquisto il volume



Dans le contexte littéraire particulièrement fécond des deux dernières décennies du XIXe siècle, caractérisé au niveau narratif par une forte poussée expérimentale qui devait faire suite à la crise du naturalisme, l’œuvre de Francis Poictevin repré sente un exemple significatif de renouveau du roman et d’intériorisation du malaise qui s’empare du siècle finissant. Ce disciple d’Edmond de Goncourt, esthète raffiné, esprit sensible ayant fait de sa vocation une quête existentielle, poussa à l’extrême les procédés de l’écriture artiste et les théories goncourtiennes de composition, et déboucha sur une prose toujours plus déstructurée, exsangue, frayant avec les formes d’écriture de la subjectivité, bientôt envahie par l’espace comme ultime attache avec le réel. L’objectif de donner une forme expressive à la sensation dans ses nuances les plus infimes, qui orienta la recherche littéraire de Francis Poictevin, se situe au centre d’une redéfinition de l’outil romanesque, en même temps qu’il assimile les nouvelles idées sur la perception et l’analyse du moi. Le roman Songes, introuvable comme la plupart des œuvres de cet ‘oublié’, méritait donc de figurer parmi les rééditions visant à récupérer les auteurs décadents français dont les innovations ont contribué de façon souvent latente, mais non moins incisive, à la constitution du roman du XXe siècle. L’édition de Songes, que Federica D’Ascenzo propose au public moderne, se compose d’une introduction qui met en évidence, à partir de la réception de l’œuvre par la critique de l’époque, le tournant décisif que ce roman marque dans la production de son auteur, aussi bien au niveau structurel que pour le caractère fortement novateur de la langue de Poictevin; en outre, elle fournit l’une des premières bibliographies de et sur l’auteur, alors que les annotations linguistiques, stylistiques et explicatives permettent une lecture éclairée du texte. Songes apparaît ainsi comme une ligne de partage sans laquelle les narrations évanescentes et déconstruites qui forment les œuvres suivantes de Francis Poictevin ne seraient pas compréhensibles. Considéré par les surréalistes comme un précurseur, pour son projet implicite d’anti-roman, pour l’importance qu’il accorda à la fantasmagorie de l’espace, pour le rôle qu’il attribua à la réalité subjective et pour les aspects modernes de sa langue, ce ‘panthéiste mystique’ participe de cette prose fin de siècle qui continue, encore aujourd’hui, à nous livrer ses fruits les plus singuliers.

Federica D’Ascenzo enseigne la langue et la littérature françaises à l’Université ‘G. d’Annunzio’ de Chieti-Pescara. Elle s’est intéressée à certains aspects de l’avantgarde du XIXe et du XXe siècles et notamment à Rimbaud et à Francis Picabia. Elle est l’auteur de nombreux essais et d’un ouvrage sur la prose française de la deuxième moitié du XIXe siècle (Fregi e Figure della letteratura francese. Otto/Novecento, 1997). Elle a établi une édition critique des Hantises d’Édouard Dujardin et a récemment publié un livre sur les frères Goncourt (I fratelli Goncourt e l’Italia, Milano, LED, 2012).


Il testo è di 146 pagine ed è contenuto in un unico file PDF
Per leggere o scaricare il file cliccare sul sommario


pdf



Déliquescences d’un mystique abscons

Note bio-bibliographique

Notice

_____


SONGES

I. Jacques

II. Licette

III. Ensemble

_____


Index des noms de personnes