cover

 

LE CANTIQUE DES CANTIQUES DANS LES LETTRES FRANÇAISES

Convegno internazionale di studi
Gargnano - Palazzo Feltrinelli 24-27 giugno 2015


A cura di Monica Barsi e Alessandra Preda

 

ISBN 978-88-7916-768-0 - 17 x 24 cm - 2016


pp. 354 – € 41,00

Prezzo on line: € 34,85
Sconto 15%

Acquisto il volume


 


Ce volume publie les actes du neuvième séminaire Balmas qui a réuni à Gargnano étudiants, chercheurs et spécialistes, du 24 au 27 juin 2015, autour de la fortune du Cantique des cantiques dans les lettres françaises. Cette fortune passe par une première tentative de clarification qui concerne avant tout l’identité du couple en relation aux Saintes Écritures. Les traditions juive et chrétienne reconduisent le texte autour d’un dialogue allégorique qui ordonne le système énonciatif du Cantique, le dispose autour de deux pôles – humain et divin – qui se répondent ponctuellement, jusqu’à donner à ce système une forme dramatique presque accomplie. Cette dramatisation devient le premier effort pour structurer l’insaisissable dynamisme du texte, lui donner un sens, une direction dans laquelle reconnaître, par convergence ou par opposition, les deux plans, humain et divin. C’est l’opposition plutôt que la convergence qui semble s’affirmer dans les lettres françaises, quand on cherche à donner au Cantique cette clef explicative et rassurante. Mais clarifier ne veut pas dire seulement identifier le couple du dialogue amoureux; il s’agit plutôt de prendre part à ce dialogue, de s’en approprier intimement, à la quête d’un sens qu’on voudrait expérimenter en soi-même. Plutôt que structurer on déstructure, on donne libre cours à son propre lyrisme solitaire, comme nous témoigne l’expérience des mystiques ainsi que l’effort d’assimilation intime d’une partie de la modernité: dans un temps de déracinés, de naufragés, d’exilés, aller à la rencontre de la bien aimée, absente hélas depuis longtemps, devient un retour à soi, au royaume de sa propre enfance, aux sources identitaires d’Israël ainsi que de l’Afrique contemporaine. La fortune du Cantique s’exprime enfin dans une troisième direction, celle qui dépasse tout souci de clarification pour revenir au texte, à sa valeur proprement esthétique. C’est par la parole, en effet, que ce couple d’amants arrive à s’unir, c’est à travers un échange continu de métaphores hardies qu’il se réalise l’un pour l’autre, en détournant la langue de l’ordre établi pour trouver un langage nouveau, fort comme la mort. Si la visée explicative s’attache souvent à circonscrire l’audace du Cantique, l’effort d’appropriation verbale révèle au contraire une témérité qui traverse les lettres françaises dans les siècles.

Les Auteurs: Elisabetta Bevilacqua, Christian Biet, Gianantonio Borgonovo, Roberta Capotorti, Silvia D’Amico, Vincenzo de Santis, Max Engammare, Véronique Ferrer, Alain Génetiot, Marie-Pascale Halary, Jean-Louis Haquette, Maria Giulia Longhi, Michele Mastroianni, Marco Modenesi, Florence Naugrette, Liana Nissim, Francesca Paraboschi, Alessandra Preda, Pierre-Louis Rey, Eleonora Sparvoli.


Per leggere o scaricare il file cliccare sul sommario

pdf

Presentazione
Alessandra Preda

Monogamia e monoteismo. Il Cantico dei cantici
Gianantonio Borgonovo

Dal ricongiungimento alla Resurrezione. Scene archetipe di nozze mistiche
Silvia D'Amico

“Ge sui noire, mais ge sui bele”. En français dans le texte
Marie-Pascale Halary

Chassignet lecteur du Cantique des cantiques. Un exercice intertextuel de langage
Michele Mastroianni

De la “langue sainte” à la langue mondaine. Réécrire le Cantique aux XVIe et XVIIe siècles
Véronique Ferrer

Les versions poétiques du Cantique au XVIIe siècle. Une pastorale mystique
Alain Génetiot

O quam pulchra es. Madame Guyon et Voltaire, l’allégorie prise au pied de la lettre
Christian Biet

Le Cantique des cantiques et la question de la poésie biblique. Voltaire et Chateaubriand lecteurs de Robert Lowth
Jean-Louis Haquette

“Imiter le Cantique des cantiques”. Présence du texte biblique dans l’œuvre de Chénier et dans la poésie au tournant des Lumières
Vincenzo De Santis

Le “Cantique de Bethphagé” de Victor Hugo. Le double sens révolutionnaire d’une greffe acrobatique
Florence Naugrette

“Je cherchais la conciliation d’un esprit hautement religieux avec l’esprit critique”. Autour de la lecture du Cantique de Renan
Roberta Capotorti

Fort comme la mort. Maupassant e il Cantico dei cantici
Maria Giulia Longhi

Le Cantique des cantiques au tournant du XIXe siècle
Francesca Paraboschi

“Le Cantique des cantiques du faux couple” (Jean Giraudoux)
Pierre-Louis Rey

Il Cantico dei cantici fra mistica e psicoanalisi
Eleonora Sparvoli

Au pays où les mandragores exhalent leur parfum. Robinson et le Cantique des cantiques
Marco Modenesi

La Sulamite, Élisabeth, sa mère, Ariane, ses maîtresses. Albert Cohen et le Cantique des cantiques
Max Engammare

“L’amour plus fort que la mort”. Le Cantique des cantiques dans Guildo blues d’Albert Bensoussan, écrivain juif d’Algérie
Elisabetta Bevilacqua

“Moi je chante, comme le roi blond Salomon”. Le Cantique des cantiques selon Senghor
Liana Nissim

En guise de conclusion. Trois directions de lecture
Alessandra Preda

Tavole / Tables

Indice dei nomi